Jeudi 29 mai 4 29 /05 /Mai 10:32

Oval.JPG

Ou comment déjouer les probabilités. Sur le papier, ce disque n'était pas évident pour moi. En fait, avant Lundi dernier, je ne connaissais pas. Et puis, voilà qu'après un détour par chez Souffle Continu, où le disque passait en fond sonore, mon oreille se retrouve accroché par cette pop aux forts accents psychédélique. Coup de foudre, peut-être pas, mais bien accroché, c'est certain. Et voilà que je repars avec la galette sous le bras. Une pop évaporée qui s'accroche finalement à moi comme rarement pour ce genre de musique. Bref, bonne pioche.

 

Par Esther - Publié dans : Album du Jour
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 18 mai 7 18 /05 /Mai 11:13

The-Zombies.JPG

 

Dans le genre petite merveille qui n'a pas la gloire qu'elle devrait avoir; The Zombies. Trouvé dans une réédition de grande qualité (bien qu'un peu chère). The Zombies, c'est la pop de haute volée, éclairée par un ciel en arc, aux couleurs affolées. Bref, grand!

 

 

Par Esther - Publié dans : Album du Jour
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 4 mai 7 04 /05 /Mai 11:32

BARZIN - L'espace B

C'est sous la pluie que je suis rentré dans l'Espace B. Bon, j'avoue avoir mal lu mon billet, j'arrive donc avec une grosse heure d'avance... Du coup, je ressors et retourne dans ma bagnole, histoire de passer le temps en écoutant le premier album de Barzin. J'aime bien me mettre dans l'ambiance. 20h30, cette fois, c'est la bonne, je suis à l'heure. Pas eux. Les portes n'ouvriront finalement qu'à presque 21 h. En attendant, j'ai le loisir d'écouter une conversation d'une nénette et de son mec. La nénette demande ce que c'est le concert de ce soir. Le mec lui répond que c'est de la Lo-fi.... Je ne peux m'empêcher de sourire. Confondre la lo-fi et le slowcore et la folk, c'est assez drôle, je trouve. Bref, la première partie débute asse vite. Manolo Redondo. Pas renversant, mais pas mal.

Vient ensuite le temps de Barzin. Je peine à le reconnaître. Il va, une heure vingt durant, jouer avec sa discographie. Il interprète bien sûr, de nombreux titres de ses deux derniers albums, mais également quelques titres plus anciens. Il se lance même dans deux reprises. La mélancolie est là, mais Barzin, entre chaque chanson discute avec le public et rend la salle parfois hilare. Il nous explique notamment que nous avons un esprit large, nous les français, puisque nous ne nous occupons pas des affaires de cul de notre président, alors que chez lui, au Canada, ce serait une affaire d'état, tout comme aux états-unis. Il s'excuse auprès de Manolo Redondo de ne pas avoir écouté son set, préférant les joies du vin français, et nous explique donc être relativement ivre (entre chaque chanson, il boit une petite rasade de ce qui semble être un rosé). Il trouve le public très attentif. Une nénette lui explique que l'audience aussi est bourrée. Ce qui n'est malheureusement pas le cas de la salle. Selon mes calculs, nous sommes une petite quarantaine. Quel dommage. Bref, tout en finesse et en émotion, il va et vient entre ses chansons avec une émotion qui ne faiblira jamais. Après 1 h 20 de concert, il descend de l'estrade dans un tonnerre d'applaudissements et se met à deviser avec le public restant. Moi qui espérais trouvé le vinyle de son dernier opus lors de son concert, je me laisse tenter par la version CD, ainsi qu'un EP visiblement réservé aux concerts, tiré à cent exemplaires, qui contient notamment une reprise de Sparklehorse. J'hésite, et je me décide enfin à l'aborder. Je me dépatouille un peu avec mon anglais, lui demande une dédicace et discute quelques instants avec lui. Il me serre ensuite chaleureusement la main. Je repars très heureux de cette soirée tout en charme et douceur.

 

 

Par Esther - Publié dans : Concert
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 3 mai 6 03 /05 /Mai 07:57

Chokebore-1.JPG

Le second album de Chokebore a été réédité en vinyle, d'une belle peau d'Orange. Une merveille.

 

 

Par Esther - Publié dans : Album du Jour
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 27 avril 7 27 /04 /Avr 10:18

13 th Floor Elevators

 

Trouvé hier, ce disque de toute beauté tiré à 300 exemplaires. Autant vous dire que c'est de très haute volée...

 

 

Par Esther - Publié dans : Album du Jour
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés