Quoi de neuf?

Publié le par Esther

Vous l’aurez remarqué… ou pas. Cet endroit est franchement inactif. En cause ? Des bouleversements dans une vie personnelle, et tout bascule. Plus le temps de rien. Je continue donc à tenir ce blog et à fréquenter le net, mais d’une façon nettement plus sporadique, pour ne pas dire très épisodiquement.

 

Cela ne m’empêche pas de vous dire quelques mots sur le dernier R.E.M. qui est à peu près aussi excitant que l’ouverture d’un petit suisse un soir de pluie au fond de La Mayenne au mois de Novembre (j’aime beaucoup la Mayenne…). De la roue libre à gogo, la bande à Stiple s’en tient au minimum syndical, et c’est léger.

 

 

Quoi d’autre ? Le nouveau Black Joe Lewis & The Honeybears, intitulé Scandalous n’a pas grand-chose de nouveau. En clair, et sans détour, c’est le même que le premier, en moins bien. Plus caricatural, gros son, mais des chansons moins abouties.

 

 

Quant au nouvel album de Mogwai, et bien… rien. Mais alors, rien de rien. Non content de nous resservir un plat qui se mange froid, ils nous le servent alors qu’il est périmé depuis des lustres, ressortent les vocoders qui datent de l’invention de la roue, et n’ont visiblement plus le moindre sens mélodique pour ne serait-ce qu’ébaucher un début de morceau… A l’instar du (encore) pire nouvel album d’Explosions In The Sky qui confirment ce que je pensais d’eux… Deux albums et puis s’en vont. Le reste n’est que redite.

 

 

ICI DEVRAIT FIGURER L'IMAGE DU NOUVEL ALBUM D'EXPLOSIONS IN THE SKY MAIS LA MOCHETTE EST AUSSI ANECDOTIQUE QUE LE CONTENU, ALORS, COMME JE NE PARVIENS PAS A LA CHARGER ET QUE JE N'AI PAS QUE CA A FOUTRE, ON S'EN PASSERA!

 

Tout part en couilles mes amis. Du coup, dans mon MP3 fraîchement acquis pour m’aider à enquiller mes deux heures de transports quotidiennes, pas la moindre nouveauté. Que du vieux comme dirait l’autre. Mais du bon vieux.

 

Ah si ! Tout de même ! Le nouvel album de Deerhoof, lui est excellent, renouant avec le côté branque qui manquait cruellement aux derniers opus en date, et surtout, le retour à l’électricité brutale pour Joan of Arc qui sort, début Mai son meilleur album depuis The Gap, ni plus ni moins.

 

 

A part çà ? Et bien, j’apprends à survivre dans le bus, et je me suis rapidement aperçu que la meilleure méthode… c’est souvent de finir le chemin à pieds !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

panpan chino 19/03/2011 12:26


c'est marrant je me suis mis au bus aussi en ce moment. seulement chez les faces de riz, les bus ça ne s'arrêtent pas. donc faut le chopper en courant puis en sautant dedans comme dans le film
Speed. un bon moyen de baisser la moyenne d'âge dans les transports publics.


myrrhman 16/03/2011 19:41


si tu viens y faire un tour en Mayenne, n'hésite pas à passer chez l'amyrrhman qui se fera une joie de t'accueillir, enfin surtout tes vinyles parce que toi....